Droit de la famille

famille

Le Cabinet est compétent dans tous les secteurs du droit des personnes : Divorce, Reconnaissance de Paternité, Adoption, Changement de nom, de régime matrimonial, etc…

Outre les compétences juridiques et techniques, ces questions nécessitent des qualités importantes d’écoute, de soutien et de pédagogie.

Le divorce

Le Cabinet vous guide pour choisir le divorce le plus adapté à votre situation et à vos intérêts : consentement mutuel, faute, rupture du lien conjugal ou acceptation du principe du divorce.

Il vous assiste pour opter pour la voie la plus rapide, et la plus économique.

Le Cabinet vous conseillera

  • sur les aspects humains : garde des enfants, autorité parentale ;
  • sur les aspects financiers : prestation compensatoire, pensions alimentaires.

Depuis le 1er janvier 2021, la procédure de divorce a connu une importante réforme. Désormais, plus d’ordonnance de non conciliation, puis une procédure sur le motif même du divorce, mais une procédure unique où les mesures provisoires sont fixées au cours d’une audience d’orientation où la présence des époux n’est plus obligatoire, ce qui pour certains divorces sera plus rassurant et confortable.

Le Cabinet vous assistera lors de la liquidation du régime matrimonial.

Le Cabinet peut aussi vous accompagner à la fin d’un concubinage ou d’un PACS tant lors des demandes de fixation du droit de garde, des droits de visites ou de la pension alimentaire, que de la liquidation de l’indivision.

Adoption

Deux types d’adoption envisageable : l’adoption plénière et l’adoption simple.

La première ne concerne que les enfants âgés de moins de 15 ans. Elle rompt tout lien de filiation et tout contact entre l’enfant et ses parents de naissance. Elle est irrévocable, soumise à conditions, et doit faire l’objet d’un jugement. L’adopté prend le nom du ou des adoptants et prend le(s) prénom(s) que le(s) parent(s) adoptif ont ou a choisi ; Il acquiert également automatiquement la nationalité française si l’un des parents adoptants est français. Il est considéré français dès sa naissance. Il a droit également à la succession au même titre qu’un enfant né de ou des adoptants.

L’adoption simple ne rompt les liens avec la famille d’origine. Le nom de l’adoptant s’ajoute éventuellement au nom de l’adopté. L’adopté hérite des deux familles. Elle peut concerner des adultes.

Les actions en reconnaissance ou en contestation de paternité

Il est indispensable en la matière de faire ordonner une expertise médicale avant de voir un tribunal se prononcer sur la question de la paternité.

Les successions

Le Cabinet peut vous conseiller afin de gérer les relations avec votre notaire, et vous exposer certains points particuliers.

L’intervention d’un avocat peut également s’avérer indispensable en cas de conflit nécessitant une sortie de l’indivision.